Fil d'actualité RSS

Coordination : Souen Fontaine (Arkaeos) et Franca Cibecchini (DRASSM)
Conseil DRASSM : Frédéric Leroy et Florence Richez (DRASSM)
Documentation et rédaction scientifique : Mourad El Amouri (Arkaeos), Franca Cibecchini (DRASSM), Xavier Corré (Arkaeos), Sabrina Marlier (Arkaeos), Charlotte Gleize (Arkaeos), Lucile Delavault (Arkaeos), Pierre Poveda (Arkaeos)
Développement numérique : Julien Mahoudeau (ALTEARCH-Médiation) et Julien Fauchier (IKSIS)
Graphisme : Stéphane Gaillard (Air Studio)

DRASSM (Ministère de la Culture et de la Communication)
CR PACA (Conseil régional de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur)
CG 13 (Conseil Général des Bouches-du-Rhône)
Altearch’Mediation
IKSIS

 Programme colloque Archéologie des rivages méditerranéens -Arles 2009
 Programme Journées DRASSM 2010
 Atlas PALM : Annonce Ouverture
 Visitez l’Atlas PALM

Patrimoine Archéologique du Littoral Méditerranéen

Atlas PALM

2008 à 2014 (en cours) - Diachronique - Région PACA

VISITEZ L’ATLAS PALM

Si la pratique de l’archéologie sous-marine est relativement récente, l’exploration des fonds méditerranéens français a néanmoins généré au cours des soixante dernières années une documentation riche, abondante et variée. La diversité de ce patrimoine archéologique illustre, sur plusieurs millénaires, l’histoire des régions littorales françaises et leur rôle d’interface entre monde méditerranéen et continent européen. A l’inverse du patrimoine terrestre, ces vestiges, pourtant témoins et acteurs de l’identité méditerranéenne, sont souvent invisibles ou inaccessibles, immergés, fragiles, en proie aux pillages et aux destructions.

Le littoral de Provence-Alpes-Côte d’ Azur : une histoire longue de plusieurs millénaires

L’Atlas PALM s’attache à restituer une vision panoramique et diachronique et couvre à cette fin toutes les périodes chronologiques, du navire étrusque au bombardier de la 2nde Guerre Mondiale, en passant par les vaisseaux de la flotte royale, les villages protohistoriques ou les aménagements portuaires grecs et romains. En intégrant aussi bien les sites archéologiques de la plus haute Antiquité, inaccessibles au public, que les cargos des années 1970 visités régulièrement par les plongeurs, l’Atlas PALM propose d’aborder l’évolution historique du littoral méditerranéen dans sa globalité et d’inscrire même les sites les plus récents dans la sphère du patrimoine maritime à protéger.

Un atlas évolutif

Le projet entend dépasser le cadre de l’action évènementielle et se conçoit surtout comme un outil évolutif et pérenne voué à valoriser une documentation exponentielle. La première sélection de sites à ce jour disponibles en ligne sera ainsi enrichie progressivement et régulièrement par de nouvelles notices et vise à couvrir une grande part des gisements recensés sur le littoral régional.

Initié en 2008, l’Atlas PALM est le fruit d’une étroite collaboration entre le Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines (Ministère de la Culture et de la Communication) et ARKAEOS. Le projet est développé en concertation avec les acteurs de l’espace régional et reçoit le soutien du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Conseil Général des Bouches-du-Rhône.

L’équipe PALM, constituée d’archéologues, s’est adjoint les compétences d’Altéarch-Médiation et d’Iksis pour la conception et le développement de l’interface numérique. L’équipe de rédacteurs scientifiques reçoit par ailleurs le concours régulier de chercheurs spécialisés du CNRS et des Universités.

Pour contacter l’équipe PALM : atlaspalm@arkaeos.fr



Texte : Souen Fontaine.