Fil d'actualité RSS

Direction : M.-P. Jézégou (DRASSM), P. Gianfrotta (Univ. de Viterbe), C. Sanchez (Ausonius-CNRS)
Réalisation SIG : Julien Cavero (Arkaeos)
Céramologie : Sarah Silvéréano (Arkaeos)
Prospections géophysiques terrestres : Vivien Mathé (Univ. de La Rochelle), Marion Druez (ULR Valor)
Prospections subaquatiques : Hanz Gûnter Martin (Abatonos), Klaus Storch (SOSO)
Géomorphologie : Max Guy, Paul Ambert, Coraline Vinos Poyo
Conchyliologie : Anne Bardot
Ainsi que : Sophie Coadic (doctorante, Univ. Bordeaux 3), Véronique Canut (INRAP), Virginie Ropiot

DRASSM (Ministère de la Culture et de la Communication)
DRAC Languedoc-Roussillon
CR LR (Conseil Régional du Languedoc-Roussillon)
Université de Viterbe (Italie)
Ausonius (UMR 5607 CNRS - Univ. Bordeaux 3)
ASM (Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, UMR 5140 CNRS, Lattes)

Carte de la région de Narbonne en 1763
crédit : Archives Départementales de l’Aude

Sondage au lieu-dit du Castellou en 2008
crédit MP Jézégou / DRASSM

Sondage au lieu-dit du Castellou en 2008. Voie romaine en galets et bordure en pierres
crédit MP Jézégou / DRASSM

Lieu-dit Tintaine le Haut, maison contemporaine avec possible soubassement d’un phare romain
crédit : MP Jézégou / DRASSM

PCR Ports antiques de Narbonne

2005-2009, devenu en 2010 le projet ANR DyLaN

De 2005 à 2009, Arkaeos a porté le PCR dirigé par M.-P. Jézégou (Drassm), P. Gianfrotta (Université de Viterbe) et C. Sanchez (CNRS) intitulé Le système portuaire narbonnais entre Méditerranée et Atlantique du IIe siècle avant J.C. au Bas Empire. Ce projet s’inscrit dans une thématique axée sur l’héritage culturel des ports et des centres commerciaux localisés sur les anciennes routes maritimes méditerranéennes. Il a pour objet l’étude de la topographie portuaire et de l’activité économique de la cité antique de Narbonne ainsi que son rôle dans la diffusion des productions méditerranéennes vers l’Atlantique.
Le projet est né d’une prise de conscience : la nécessité d’une étroite collaboration entre géographes, archéologues, historiens et géologues pour retrouver la topographie des infrastructures portuaires et reconstruire le paysage antique dans un contexte d’évolution environnementale.

En 2010, au terme de cinq années de recherches, le PCR est prolongé par un projet d’ ANR intitulé DyLaN (Dynamiques LAgunaires en Narbonnais) mis en œuvre par l’UMR 5140 (Lattes : Cnrs, Université, Ministère de la Culture, Inrap), le DRASSM et la région Languedoc-Roussillon.



Texte : Marie-Pierre Jézégou. Illustration : Archives Départementales de l’Aude.